Il est un fait bien connu : une grande majorité des hommes, surtout les plus jeunes, semblent obsédés par le sexe. Ils collectionnent les conquêtes d’un soir, papillonnent de femme en femme et ne s’intéressent guère à s’engager dans une relation stable et durable.

Cette réalité, beaucoup de femmes la constatent sur le terrain, à leur dépens. Après avoir couché avec un homme, elles s’aperçoivent bien vite qu’il ne rappellera pas et était juste intéressé par une partie de jambes en l’air.

Alors pourquoi tant d’hommes se comportent-ils ainsi ? Sont-ils incapables de s’engager sérieusement ? Veulent-ils uniquement assouvir leurs pulsions sexuelles ? Ont-ils peur de l’engagement ?

Nous allons tenter de comprendre les ressorts de ce phénomène.

man sitting near gray steel roller shutters during daytime

1. La révolution sexuelle et ses conséquences

Commençons par un rapide retour en arrière. Dans les années 60-70, la révolution sexuelle prônait la libération des mœurs et la liberté sexuelle. Fini le carcan de la morale judéo-chrétienne, place à l’épanouissement et aux expériences !

Cette libération a certes apporté son lot de bienfaits, en permettant aux femmes notamment de s’affranchir et de vivre leur sexualité plus librement.

Mais elle a aussi généré des effets pervers :

  • La banalisation des relations sexuelles hors mariage et le développement de la culture du «  »one night stand » », soit la partie de jambes en l’air sans lendemain après une soirée arrosée
  • L’accès facile et rapide au sexe, notamment via les sites et applis de rencontre
  • La marchandisation du corps de la femme et l’hypersexualisation de la société

Résultat : le sexe est devenu un bien de consommation courant comme un autre. Certains hommes, surtout les plus jeunes ou les célibataires endurcis, surfent allègrement sur cette vague de libération sexuelle pour collectionner les conquêtes sans s’embarrasser de sentiments amoureux.

READ  Pourquoi la prostitution est illégale dans certains pays ?

2. Des rôles traditionnels bousculés

Autrefois, dans le modèle traditionnel, l’homme avait pour rôle d’être le pourvoyeur financier du foyer, tandis que la femme s’occupait des tâches ménagères et de l’éducation des enfants.

L’homme trouvait ainsi à la maison un havre de paix et de réconfort auprès d’une épouse aimante et attentionnée. C’est ce dont beaucoup d’hommes ont encore besoin aujourd’hui pour s’épanouir dans un couple.

Or de nos jours, de plus en plus de femmes travaillent et sont financièrement indépendantes. Elles n’ont plus le temps, ni l’envie, de jouer ce rôle traditionnel de femme au foyer qui s’occupe de tout.

Beaucoup d’hommes, déstabilisés, ont alors tendance à fuir l’engagement qui leur semble synonyme de prise de tête. Ils préfèrent papillonner et profiter de la vie plutôt que de se caser.

3. La peur de l’engagement

Derrière cette obsession du sexe se cache bien souvent un manque de maturité affective et une peur panique de l’engagement.

Construire une relation de couple épanouie et durable demande des efforts. Il faut accepter de faire des compromis, de communiquer, de partager ses émotions, ses doutes, ses rêves. Bref, il faut lâcher prise sur son ego et savoir donner de soi-même.

Beaucoup d’hommes, qui ont une conception assez égocentrique des relations amoureuses, ne sont pas prêts à faire ces efforts. Ils préfèrent largement la facilité des plans cul sans lendemain qui ne demandent aucun investissement émotionnel.

4. Le manque d’estime de soi

L’estime de soi joue également un rôle important. Beaucoup d’hommes qui enchaînent les conquêtes cherchent moins le plaisir sexuel que la valorisation narcissique que leur procure le sentiment de séduire et de «  »collectionner » » des femmes.

READ  Pourquoi les jeunes femmes sont-elles attirées par les hommes plus âgés ?

Coucher avec une belle femme renforce l’ego et le sentiment de virilité. Et en parler à ses potes permet de briller et de gagner l’admiration de ses pairs.

Bref, le sexe devient pour ces hommes un moyen comme un autre de compenser un manque affectif et de combler un ego défaillant.

grayscale portrait of man wearing white dress shirt on black background

5. Le poids des codes de la masculinité

Les stéréotypes de genre jouent également un rôle dans cette obsession du sexe chez les hommes. Dans l’inconscient collectif, un «  »vrai » » homme se doit d’être un Don Juan, de collectionner les conquêtes féminines.

La virilité se mesure encore trop souvent à l’aune de l’activité sexuelle et du nombre de partenaires. Difficile dans ces conditions pour un homme d’échapper à la pression sociale et de s’affranchir de ces injonctions à la performance sexuelle.

Résultat, le sexe devient pour beaucoup un enjeu de réputation et de statut social : il faut enchaîner les conquêtes pour faire partie des «  »vrais mecs » ».

6. Le poids des addictions

Dans certains cas, cette obsession malsaine du sexe cache une véritable addiction, qui touche environ 3% des hommes.

Sous l’effet de pulsions incontrôlables, ces hommes sont incapables de s’engager dans une relation suivie et recherchent compulsivement de nouveaux stimulis sexuels (pornographie, adultère, recours à la prostitution…).

Ils finissent bien souvent par détruire leur couple, leur vie sociale et professionnelle, incapables de canaliser leur obsession. Un suivi psychologique s’impose alors.

7. Quid des applications de rencontre ?

Les sites pour du sexe ont encore aggravé le phénomène. En offrant un catalogue quasi illimité de partenaires potentiels, seulement quelques clics suffisent pour dégoter un plan sexe du soir.

READ  Pourquoi les hommes trompent leurs femmes ?

Pour certains hommes en mal de conquêtes, c’est un vrai bonheur. Plus besoin de faire d’efforts de séduction, ou de perdre du temps. On choisit la fille qui nous plaît, on match, et si affinités au lit !

Difficile toutefois dans ce contexte d’appli de trouver l’amour avec un grand A. Le supermarché du sexe virtuel pousse à consommer du partenaire jetable plutôt qu’à s’engager.

En conclusion

Les raisons pour lesquelles une majorité d’hommes sont obsédés par le sexe et les conquêtes sont donc multiples : évolution des mœurs, peur de l’engagement, manque d’estime de soi, injonctions sociales…

Heureusement, tous les hommes ne sont pas comme ça ! Beaucoup aspirent aussi à trouver l’amour et à construire une relation épanouissante avec leur partenaire.

Aux femmes de savoir faire le tri pour débusquer les vrais gentlemans, en évitant de se faire avoir par les beaux parleurs obsédés par le sexe !